Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

Rsistance. Refondation, Rencontres avec les Combattants de la Mmoire organises le 10 novembre 2000 par la Mairie du 13e arrondissement de Paris, la Fondation Charles de Gaulle, et l'association "Mmoire et Espoirs de la Rsistance"


Henri WUILLEUMIER (dir.)
Paris, Edition MER, 2001

Nous avons non seulement le droit aux plaisirs, nous en avons aussi le devoir. C'est ce que proclame le plus rcent phnomne de librairie. Mme si son auteur - analphabtisme historique ou incohrence - proclame sa sympathie pour le ptainisme oubliant l'ordre moral que le rgime de Vichy entendait tablir en s'inspirant de Charles Maurras, ce vieillard qui selon le mot de Joseph Caillaux voulait tendre la France sa propre surdit.

Les troisimes rencontres de la mmoire qui se sont tenues le 10 novembre dernier et dont le compte rendu vient de paratre, illustrent avec bonheur que nombreux sont ceux pour qui le corpus de valeurs morales que la Rsistance a su insuffler conserve son prix. Sur le thme "Rsistance et Refondation" (refondation parce que l'effondrement de mai-juin 1940 a provoqu le sursaut exceptionnel d'une gnration patriote moins dpendante des affrontements traditionnels), des tmoins sont venus dire ce qu'ils avaient vcu, et au nom de quelles valeurs morales ils s'taient engags.

Des tmoins comme Jean MATTHYSSENS ("La manifestation des lycens et tudiants le 11 novembre 1940"), Andr TOLLET ("La classe ouvrire dans la Rsistance"), Cristina BOCO ("Les trangers dans la Rsistance") sont venus dire comment et pourquoi des hommes et des femmes d'origine diverses ont risqu leur vie pour leurs ides. Les vers de Victor Hugo "Heureux ceux qui sont morts pour la patrie. Ils ont droit qu' leur cercueil la foule vienne et prie" parlaient d'eux mmes.

Des "hommes de Dieu", Mgr MOLETTE, le pasteur Jacques MAURY, sont venus dire ce qu'a t la Rsistance de l'Esprit, rsistance la nazification d'abord mais aussi les actions individuelles de chrtiens qui ont su, beaucoup plus rapidement, prendre des risques. Les interventions dans le cadre d'une matine anime par Henri WUILLEUMIER permirent de mieux prciser les diffrents courants idologiques qui motivrent l'action contre aussi bien l'Occupation que le nazisme.

La table ronde " Peut-on associer l'Histoire, la Mmoire et la Lgende " permis de souligner la place singulire que la Rsistance tient dans les mentalits de notre temps. L'exemple dvelopp par Serge BARCELLINI, cerne bien le problme partir du cas VERCINGETORIX. L'Histoire c'est la recherche scientifique par les historiens sur les celtes, la Mmoire c'est l'poque de Napolon III la volont de se servir de Vercingtorix en qualit de fondateur de la Nation, la Lgende c'est le manuel de LAVISSE, qui transforme les Gaulois en anctres de tous les Franais.

L'utilisation de la lgende n'est pas forcment une mauvaise chose, les peuples ont besoin de rver et de se voir offrir de grands desseins, une nation a besoin de se voir construire, partir de mythes, mme si celui d'une France unanimement rsistante ( l'exception de quelques brebis galeuses) est srieusement malmene par les historiens.

A signaler la parution aux Editions de l'Atelier de Paroles de Dports avec une prface de Jorge SEMPRUN. A partir d'une cinquantaine de pomes de dports crits sur le vif - pour survivre - cet ouvrage illustre le fait que mme placs dans des situations dsespres, des hommes et des femmes ont revendiqu leur dignit d'tre humain.

Michel Ambault
administrateur de lassociation " Mmoire et Espoirs de la Rsistance"

Fondation de la Rsistance
Tous droits rservs