Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

La Rsistance dans le cinma franais. 1944-1994. De La Libration de Paris Libera me


Suzanne Langlois
Paris, Edition L'Harmattan, 2001, 444 pages

En explorant et en analysant plus de 80 films - visionns ; scnarios, rcits ou nouvelles l'origine des productions cinmatographiques consults, ajouts quelques entretiens avec des rsistants et des cinastes - et en les replaant dans le contexte social, culturel et politique de ces cinquante dernires annes, Suzanne Langlois dmontre que, tout au long de ces annes, la perception de la Rsistance ne fut pas immuable. Vision consensuelle d'un peuple en lutte qui s'est soulev pour se librer : quand sort sur les crans La Libration de Paris, l'vnement cinmatographique de l'automne 1944. L'auteur c'est : "Paris, la ville insurge ", film dont le montage renforce l'ide que l'insurrection a accompli l'essentiel avant l'arrive des armes.

Le cinma de fiction de l'immdiat aprs-guerre montre des gens ordinaires, " amateurs dans la Rsistance " ; exemple : Le Pre tranquille. Justesse de ton et humanisme que l'on oppose la barbarie vaincue, tmoignages sobres d'hommes et de femmes de la France rsistante engags dans l'action, c'est : La Bataille du Rail, l'autre grand film marquant de cette priode. Unanimit de la Rsistance, donnant souvent de l'attitude des Franais durant l'occupation une vision lnifiante, c'est le regard que donne le cinma de l'anne 46. Vichy, Ptain, la collaboration ne seront effleurs que dans certains films comme : Les Portes de la nuit, Jricho, par exemple.

1947 1952 : le " geste hroque des maquis ", est moins prsent, le contexte social est difficile, la rupture du gouvernement avec le Parti communiste est consomme, la France se reconstruit, mettant en oeuvre les objectifs politiques de la Rsistance, les nationalisations, la scurit sociale, le droit de vote des femmes. Au cours de ces annes, le cinma commence porter un regard diffrent sur la France rsistante ; il fait apparatre dans ses productions les tensions passes (exemple : Au coeur de l'orage), et montre des rsistants qui sont loin d'tre au-dessus de tout soupon, c'est : Nous sommes tous des assassins. La Rsistance extrieure est privilgie avec entre autres en 1948 La Bataille de l'eau lourde, et guerre froide et guerres coloniales obligent, de nombreux films font une plus large place l'arme avec Bataillon du Ciel, Le Grand Cirque, Casablanca.

A partir de 1953 et jusqu'au retour au pouvoir du gnral de Gaulle, la Rsistance s'absente du " grand cran ". Les guerres coloniales, et en particulier le conflit algrien, marquent une rupture chez les anciens rsistants. Seul grand film marquant : Un condamn mort s'est chapp. A la mme poque apparat l'cran le thme des prisonniers et de leur retour et aussi celui de la dportation avec le moyen mtrage documentaire Nuit et Brouillard de Resnais. A partir de 1958 au retour du gnral de Gaulle, le cinma a de nouveau rendez-vous avec la Rsistance.

Jusqu'en 1971 plus de 25 films sont tourns : tous les genres sont prsents, de l'pope au drame, de la comdie au film d'espionnage. C'est une rsistance intrieure organise, en liaison avec Londres qui est prsente l'cran o enfin apparaissent quelques visages fminins. Amour de la patrie, soif d'action et besoin de dignit sont l'objet de l'engagement qui anime les personnages prsents dans ces films. Dans Marie-Octobre, L'Arme des ombres, Un taxi pour Tobrouk ...etc., l'ennemi est Vichy, l'alli de l'Allemagne nazie, et c'est la collaboration d'Etat qui est ainsi dnonce. C'est une vision gaullienne de la Rsistance qui apparat tout au long de ces annes, cette dnonciation concidant avec le rapprochement franco-allemand, l'un des axes de la politique extrieure de la France de ces annes.

1971 marque une rupture, avec la sortie du film de Marcel Ophuls : Le Chagrin et la Piti, qui suscitera des dbats passionnels, dmystifiant la vision d'une France tout entire rsistante et consensuelle. De 1971 1983, priode qui s'inscrit pour une grande part dans la continuit politique de la prcdente, la production cinmatographique va explorer les faces sombres de l'occupation : la dlation, la collaboration : Lacombe Lucien, montrer la rsistance communiste et immigre : Section spciale de Costa-Gavras, l'Affiche rouge de Franck Cassenti . Ce sont aussi les annes du rveil de la mmoire juive, suite l'tude scientifique de l'Holocauste, et suite aussi une renaissance du ngationnisme. La srie tlvise amricaine Holocaust sort en janvier 1979.

En 1983, Papy fait de la rsistance donnera une vision assez dconcertante de la Rsistance et de son souvenir. De 1984 1994 les femmes et leur point de vue sont enfin prsentes : Blanche et Marie, la "Rsistance humanitaire ", c'est dire l'aide aux perscutes raciaux : Au revoir les enfants qui implique courage, dtermination et organisation est prsente sur le grand cran. La rsistance communiste est largement reprsente avec, par exemple L'Orchestre rouge et Uranus de Claude Berri, ainsi que le thme de l'puration. En parallle au cours de cette dcennie la production historique sur la Rsistance est d'importance, complte par deux biographies monumentales, celle de " de Gaulle " de Jean Lacouture et de " Moulin " de Daniel Cordier qui contribuent rendre la Rsistance " plus ouverte " un plus grand nombre de Franais. Tout au long de son livre Suzanne Langlois dmontre ainsi que le film, comme l'crit ou le dbat public, est l'un des lments de la construction historique et, sans doute, l'un des meilleurs lieux, peut-tre l'un des plus accessibles, propice la transmission et la prennit de l'hritage de la Rsistance. Montre qu' travers le "Septime Art " la Rsistance est un vnement positif de l'histoire de France et suivant la phrase de Franois Bdarida : " L o surgit l'oppresseur - fortiori l'occupant-oppresseur- l surgit le rsistant, archtype de la conscience qui dit non ".

Jean Novoseloff
Secrtaire gnral-adjoint de l'association "Mmoire et espoirs de la Rsistance".


Fondation de la Rsistance
Tous droits rservs