Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

Marie-Madeleine Fourcade. Un chef de la Rsistance


Michle Cointet
Paris, Edition Perrin, 2006, 358 pages

Dans son  dernier livre l'historienne Michle Cointet, spcialiste des annes 1940-45,  trace le portrait d'une femme d'exception,  qui demeure dans la mmoire - rsistante  l'une des figures emblmatiques des  femmes en Rsistance . Issue d'une famille coloniale aise et de tradition catholique, elle vit une partie de son enfance en Chine, puis au Maroc aprs avoir pous le Capitaine Edouard-Jean Mric dont elle se sparera quelques annes plus tard  en qute d'indpendance. C'est dans les salons parisiens du milieu des annes trente, tandis qu'outre Rhin les menaces se profilent, qu'elle rencontre Georges Loustaunau-Lacau, barnais, baptis Navarre  Il avait la carrure, la verve et la furie d'agir d'Henri IV, hros de la Grande Guerre, officier nationaliste et incorrigible comploteur, un temps exclu de l'arme dont elle va partager les passions nationalistes. Aprs le choc de l'exode de juin 40, elle le retrouve Vichy o se sont rfugis  tout un petit monde vibrionnant d'ambitions, d'espoirs et de regrets  et un Marchal de France qui fausse bien des  cartes  et touffe les plus ardentes vellits d'insubordination. Durant cet intermde vichyssois nat l'ide d'une croisade  ...aux intentions purement patriotiques et militaires... , dont une partie des croiss seront les premiers dus du ptainisme - pour l'essentiel des militaires peu favorables de Gaulle -  et de la  personnalit de quelques uns natra ds dcembre 1940 le rseau Alliance. Le refus de la subordination au chef de la France Libre, alli un certain pragmatisme conduit Georges Loutaunau-Lacau choisir l'Intelligence Service comme interlocuteur ; aprs son arrestation par la police de Darlan,  Marie-Madeleine Mric, aider par le commandant Lon Faye, va prendre la tte d'Alliance et dployer toutes ses qualits pour en faire le plus grand et sans doute le plus efficace rseau de renseignement militaire franais qui  comptera plus de 3000 agents. C'est toute la vertu de l'auteur du livre, que d'expliquer comment par son charisme et  son courage, Marie-Madeleine va s'imposer dans un milieu d'officiers trs traditionalistes peu enclin au fminisme et de montrer comment cette jeune rsistance  souvent seule  face la mer dchane  des vnements prend conscience que par son action elle envoie des jeunes hommes la mort - sur les 438 morts que comptera Alliance : 189  n'ont pas trente ans.  Sa comptence, son intuition, son sens de l'organisation et  le choix qu'elle fait d'tre prsente en permanent sur le terrain, auprs de ses agents - dont plus du quart sont des femmes - souvent dans les pires moments, lui vaudront d'tre reconnue comme le  Chef d'Alliance . L'autre vertu de l'auteur est d'analyser les diffrentes missions et tches de tous les agents de ce rseau :  oprateurs radio, agents de liaison, ...etc. et cette occasion de  sortir de la nuit, en des images brves et lumineuses  les portraits de femmes et d'hommes souvent oublis de  l'histoire de la Rsistance.

A son apoge Alliance  peut s'enorgueillir d'avoir communiquer les renseignements qui permettront aux Anglais de gagner la bataille de l'Atlantique, d'avoir t l'une des chevilles ouvrires de l'vasion du gnral Giraud et de son arrive en Afrique du Nord et d'avoir communiquer aux Allis les renseignements qui leur permettront de dtruire une grande partie les lieux o les Allemands dveloppaient leurs armes secrtes. Printemps 1943 le rseau a grandi, paralllement les arrestations se sont multiplies, la Rsistance franaise, par la volont du dlgu du gnral de Gaulle Jean Moulin s'est structure, le Comit franais de la Libration nationale a t cre en juin Alger et de nouveaux enjeux politiques sont apparus. Toujours jalouse de son indpendance et de celui de son rseau, qu'elle voulait strictement oprationnel et apolitique, c'est rsigne qu'elle rejoint l'Angleterre le 18 juillet 1943, tandis qu'en France Alliance  connat une terrible hcatombe du fait de la police allemande. A l't 44 elle fait preuve d'intelligence politique en faisant quelques premiers pas vers l'homme du 18 juin, tout en obtenant de conserver pour son rseau une certaine autonomie et retournera en France aprs le dbarquement de Normandie pour le ractiver dans les rgions encore occupes.

Aprs la victoire chrement acquise pour Alliance, elle trouvera un nouveau bonheur avec un Franais libre Hubert Fourcade qu'elle avait crois dans la Rsistance, et s'investira dans le travail de mmoire de la Rsistance et en particulier dans celui des femmes et des hommes de son rseau  Je voudrais qu'on ne les oublit pas et qu'on comprt surtout quelle tait la divine flamme qui les animait .

Il faut remercier l'auteur pour la biographie de cette femme admirable dont la mmoire comme pour beaucoup de femmes rsistantes n'a pas souvent t honore comme elle aurait d l'tre.

 

Jean Novosseloff