Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

J'cris ton nom, Libert, prface de Germaine Tillion, postface de Charles-Louis Foulon


Raymonde Tillon
Paris, Edition du Flin, collection , 2002, 216 pages

Germaine Tillion raconte dans sa prface comment, lasse d'tre prise pour la femme de Charles Tillon, elle invita celui-ci, et son authentique pouse, dans sa maison de Bretagne, et, faisant fi du " i " diffrentiel, proclama leur cousinage... Point de bonne humeur et de fraternit apport un rcit qui a plus souvent la tonalit de la tragdie. La petite Raymonde a perdu trs tt ses parents, elle a connu la pauvret et le dsarroi. Au parti communiste, elle retrouve une famille. Elle pouse le dirigeant Chles Ndlec, qui mourra puis par le combat clandestin en 1944. Raymonde elle-mme est entre sans attendre en Rsistance. Dnonce, elle est condamne vingt ans de travaux forcs par une " section spciale " de Vichy, et puis elle est dporte Ravensbruck. C'est notamment pour dfendre la mmoire de celles qui n'en sont pas revenues - elle a russi s'vader d'un convoi en avril 45, le rcit est pique - qu'elle a crit son tmoignage. Mais aussi le grand apport de cet ouvrage est de mettre en vidence la compatibilit vcue de la foi communiste, de l'engagement patriotique, et de valeurs qu'on peut qualifier aussi bien de rpublicaines que d'anti-totalitaires. Pour Raymonde, le combat mener est celui de la libert et il est indivisible, l'esprit de rsistance qu'elle incarne transcende les appartenances politiques.

Cependant, elle est reste une militante, et celle qui devient la femme de Charles Tillon, le " mutin de la mer Noire " devenu chef des FTP puis ministre du gnral de Gaulle, va connatre avec lui, victime d'un " procs de Moscou Paris ", un autre drame, celui de l'effondrement de l'idal communiste. Ainsi, au rcit des combats dans un sicle de fer s'ajoute celui de l'amour d'un couple qui n'abdiqua jamais sa volont de transformer le monde et de changer la vie.

Franois George
Secrtaire gnral de l'Association"Libert-Mmoire"


Fondation de la Rsistance
Tous droits rservs