Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

Ceux de Manipule. Un rseau de renseignements dans la Rsistance en France


Marie DUCOUDRAY
Paris, Edition Tirsias, 2001, 271 pages

" Manipule ", un rseau parmi les 266 homologus aprs la guerre, dpendait des services secrets de la France libre. Il tait divis en trois sous-rseaux - c'est son histoire, leur histoire que l'auteur, sa retraite d'enseignante, a voulu crire.

" Manipule " tait un rseau de renseignements militaires et ce titre son tude ne rvle aucun fait spectaculaire, " la premire raction des rsistants rencontrs est d'affirmer que ce qu'ils ont fait est banal... mais c'est en partie pour ces mmes raisons que j'ai entrepris cette enqute afin de faire sortir de l'ombre des rsistants ordinaires ", prcise l'auteur. Tenter le rcit de la vie et de la mort d'un rseau dans la France occupe - ce ne fut pas chose facile. Un vrai travail de dtective a t men pour renouer les fils de ces trois sous-rseaux implants dans la France entire, pour retrouver les 441 dossiers individuels sur les 589 agents que comptait " Manipule ". D'autant que " parfois l'oubli de cette priode de leur existence a t volontaire, pour certains le souvenir reste trop douloureux. " En effet, le rseau fut - sans doute cause de bien des imprudences - dmantel et ananti fin 1943. Il a subi des pertes importantes : 129 arrestations suivies de 79 dportations et de 40 dcs.

Dbusquer les survivants en passant de l'le de Groix au Vexin, tenter de retrouver les noms et les adresses au del des pseudonymes suppose un travail de patience ! Difficult encore aggrave pour comprendre et faire comprendre les connexions des trois sous-rseaux : RR, 57 et MAX.

La deuxime partie de l'ouvrage nous y aide. Il se termine par une analyse sociologique, le mode de recrutement des membres, un essai de typologie des activits rsistantes. Certains documents prsentent trs utilement les originaux des rapports d'activits (trafic ferroviaire, bases sous-marines de Brest, dplacement des troupes allemandes, postes d'coute, etc.)

Mais, ct des analyses froides et prcises de l'enqute rigoureuse de Marie Ducoudray, il y a place l'motion, la douleur des souvenirs, en somme l'humanit de ses tmoins.

Claire Richet
Membre du rseau " Alibi "

Fondation de la Rsistance
Tous droits rservs