Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

Dcs de Stphane Hessel

Actualit Actualit, Mer 27 fvrier 2013

Fils de l’écrivain Franz Hessel et d’Helen Gründ, Stéphane Hessel est né à Berlin en 1917. Arrivé à Paris en 1924, il est naturalisé Français avant la guerre. En 1939, Stéphane Hessel, jeune normalien, est mobilisé comme officier dans la Sarre. Fait prisonnier par l’armée allemande, il s’évade après avoir entendu parler de l’Appel du 18 juin et tente de rejoindre la France Libre à Londres. En mars 1941, il arrive en Angleterre et après une formation de navigateur observateur, il rejoint les Forces Aériennes Française Libres. En mars 1942, il fait partie du BCRA. Souhaitant regagner la France et participer à la lutte clandestine, il obtient la direction de la mission Greco, chargée d’organiser la couverture radio sur l’ensemble du territoire français en vue du débarquement. Dénoncé, Stéphane Hessel est arrêté en juillet 1944. Déporté à Buchenwald, il est transféré à la suite d’une tentative d’évasion au camp de Dora. Face à l’avance alliée, les Allemands se replient vers le nord et, au cours d’un transfert, Stéphane Hessel saute du train et rejoint les forces armées américaines à Hanovre. Dès son retour des camps nazis, il participe à la construction de la nouvelle institution de l’ONU dont il occupe un poste au secrétariat général à New-York (1946-1950). Il trouve là le terrain propice au projet de toute sa vie : œuvrer en faveur d’un monde pacifique, tolérant et ouvert. Il occupe par la suite divers postes difficiles en Afrique et devient le champion de la défense des Droits de l’Homme. Il est élevé à la dignité d’Ambassadeur de France en 1981.

Stéphane Hessel était membre fondateur de la Fondation de la Résistance. Il s'est éteint dans la nuit du 26 au 27 février 2013,dans sa 96ème année.

Retrouvez l'entretien accordé par Stéphane Hessel à la Fondation de la Résistance à l'occasion du 50ème anniversaire de traité de l'Elysée (Lettre n°71; p 10- 11):

http://www.fondationresistance.org/documents/lettre/LettreResistance071.pdf