Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page
Accès aux rubriques :

Alain ARMENGAUD


Rseaux Phratrie et Brick
(1905-2000)
Service Historique de la Dfense 16 P 17 253.
Service Historique de la Dfense 16 P 17 253.

Né le 12 mars 1905 à Paris (8e arrondissement), Alain Armengaud est appelé sous les drapeaux en mai 1925. Affecté successivement dans différentes sections de commis et ouvriers militaires d'administration (COA), il participe à la campagne de Syrie (1925-1926). En septembre 1939, il rejoint le 8e COA avant d'être démobilisé le 17 juillet 1940 à Cusset (Allier)(1).

Refusant immédiatement la défaite, il cherche les moyens d'agir et le 1er août 1942, signe un contrat d'engagement au titre des Forces françaises combattantes. Passé dans la clandestinité en tant qu'agent permanent, il accomplit plusieurs missions à caractère politique ainsi que de nombreuses liaisons pour le compte du réseau de Résistance Phratrie. En 1943, Alain Armengaud alias Ménard est chargé de fonder un réseau, le réseau Brick, dont il assume la direction jusqu'à la Libération. Initialement, ce réseau s'occupe de collecter des renseignements d'ordre politique. Cependant, Alain Armengaud décide d'élargir ses missions à la recherche de renseignements militaires et économiques. Grâce à 123 agents, le réseau Brick couvre le Sud-Est de la France, la vallée du Rhône, Lyon et Paris.

Au sortir de la guerre, Alain Armangaud est nommé à titre temporaire sous-lieutenant de réserve d'artillerie (décret du 26 mai 1945) avant d'être démobilisé le 4 septembre 1945. Ses mérites sont reconnus. Chevalier de la Légion d'honneur, il se voit également décerner la médaille de la Résistance française(2) et la croix de guerre 1939-1945. De par ses fonctions dans la Résistance, il devient le liquidateur national du réseau Brick, homologué comme sous-réseau de Phratrie(3).

Frantz Malassis

(1) Biographie établie à partir de son dossier personnel conservé au SHD sous la cote 16 P 17 253.

(2) Décret du 6 septembre 1945.

(3) Le réseau Brick est homologué le 16 novembre 1946. Reconnu unité combattante pour la période du 1er mars 1943 au 30 septembre 1944, ses pertes s'élèvent à un tué et 4 déportés non rentrés.