Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

 
Rsister en chrtien dans l'Europe de 1933 1945
Organisé par Rencontres Franz Stock
Du 07/10/2011 au 08/10/2011 Collge des Bernardins Paris

Les Rencontres Franz Stock (1904-1948)

7-8 octobre 2011

Collège des Bernardins, rue de Poissy, Paris 5e

 

La Résistance chrétienne face au nazisme en France et en Allemagne

  

Vendredi 7 octobre, 20h-22 : Qui est Franz Stock ?

Le film « Une Vie pour la Réconciliation » 

    Franz Stock a été  le curé de la paroisse allemande de Paris de 1933 à 1944, l'aumônier des prisons pendant la guerre, conduisant plus de 1000 condamnés à mort au Mont Valérien, puis choisi par le futur Jean XXIII, alors nonce à Paris, comme supérieur du Séminaire des barbelés à Chartres après 1945 dont sont sortis 600 prêtres allemands. Franz Stock fut le témoin et l'apôtre d'une fraternité évangélique dans la France occupée.

    Ce prêtre allemand a été une des grandes figures des premières générations de membres de Pax Christi en France et en Allemagne. Sa cause de béatification est ouverte. Les Amis de Franz Stock  vous proposent  de le redécouvrir ou le découvrir les 7 et 8 octobre  au Collège des Bernardins à Paris, (rue de Poissy dans le 5e arrondissement) et de mieux connaître, d'après les dernières recherches historiques,  les formes diverses de la Résistance chrétienne au nazisme en France et en Allemagne. Ce film qui retrace la vie de Franz Stock, depuis sa vocation de prêtre et d'artisan de réconciliation jusqu'à sa mort en plein Paris aux lendemains de la Libération, a été  réalisé en 2010 par Armand Isnard La projection du film sera suivi d'échanges.

  

Samedi 8 octobre, 14h30-18h30. Le colloque Résister en chrétien dans l'Europe de 1933 à 1945.

  

Avec l'arrivée au pouvoir de Hitler et du nazisme en Allemagne en 1933, l'annexion de l'Autriche et d'une partie de la Tchécoslovaquie au Reich en 1938, et plus encore avec le déclenchement de la guerre en 1939 et l'extension de la domination nazie à une large partie de l'Europe, les chrétiens se sont trouvés confrontés à un défi et une menace d'autant plus graves que le nazisme ne faisait pas mystère de son hostilité radicale au christianisme. Comment ont-ils relevé ce défi ? Ont-ils su développer face à cette menace mortelle des modalités spécifiques de résistance ? Quelle a été dans ce contexte l'attitude des Eglises ? S'est-il agi d'actes de résistance individuels, d'initiatives prises par des petits groupes ou peut-on vraiment parler d'une résistance spécifiquement chrétienne ? Quelles formes nouvelles a pris cette résistance à la suite de la radicalisation du régime (« nuit de cristal » en 1938), de l'entrée en guerre, de l'occupation de nombreux pays par les armées nazies, du déclenchement de la Shoah et de la politique de terreur menée par l'Allemagne nazie ?

Prenant pour point de départ le parcours de Franz Stock le colloque s'attachera à dégager les différentes formes de résistance chrétienne au nazisme qui se sont manifestées entre 1933 et 1945, en Allemagne et hors d'Allemagne. Il s'interrogera sur leur héritage pour l'Europe d'aujourd'hui.

 

Cinq intervenants, historiens de la période : 

 Le colloque est présidé par Etienne François, Président du Conseil scientifique des Amis de Franz Stock, germaniste, Professeur émérite de l'Université de Paris 1 (Panthéon- Sorbonne) et à l'Université libre de Berlin*. Les  interventions seront les suivantes :

 - La singularité des résistances chrétiennes dans l'Europe occupée : Alya Aglan.

-         La France terre de refuge et de désobéissance civile (1936-1944) : Limore Yagil.

-         La résistance allemande contre le nazisme :Gilbert Merlio

-         Jacques Maritain et la résistance chrétienne : Michel Fourcade

-         La résistance du cardinal Eugène Tisserant : Étienne Fouilloux.

 

Les autres membres sont : Nicole Lemaître, Université de Paris, Jean-Dominique Durand, Université de Lyon, Dr. Rainer Hudemann Universität des Saarlandes, Dr Wilfried Loth Universität Duisburg-Essen,  Jean-Pierre Rioux, Université de Paris. 

  

Samedi 8 octobre, 20h-22h. Conférence : Une famille chrétienne  face au nazisme par Rudolf von Thadden.

Historien,  Rudolf von Tadden fut l'acteur de la coopération franco-allemande et le coordinateur auprès du gouvernement fédéral allemand. Partant à la fois de son dernier livre, non encore traduit en français, et de ses souvenirs personnels, Rudolf von Thadden retracera l'histoire de sa famille antinazie entre 1933 et 1945.

 

Comment s'inscrire aux Rencontres Franz Stock ?

Informations (Bernardins) : 01 53 10 74  44

Inscriptions par internet :

www.collegedesbernardins.fr  - cliquer sur Rencontres et débats.

  

Les Rencontres Franz Stock ont lieu au Collège des Bernardins 7 et 8 octobre 2011, 18-24 rue de Poissy, Paris 5e,  métro Maubert-Mutualité, cardinal Lemoine, Jussieu.

Contact : Jean Pierre Guérend O1 47 75 39 23 / 06  87 30 13 34

jpguerend@orange.fr

Sous le haut patronage de M. Jean LEONETTI, Ministre  des Affaires européennes, M. Reinhard SCHÄFERS, Ambassadeur  d'Allemagne en France, Fondation Konrad Adenauer, Pax Christi-France, Fraternité Saint Liboire,  Fraternité Edmond Michelet. Et le Soutien financier  de : Fondation Robert Schuman, Institut Historique Allemand, Institut Français d'Allemagne.

  

   

Samedi 8 octobre de 14h à 18h30. 

Les intervenants du Colloque:

  • Le programme du Colloque a été élaboré  par  le Conseil scientifique, présidé par Etienne François, Président de ce Conseil, Professeur émérite de l'Université de Paris  1 (Panthéon- Sorbonne) et à l'Université libre de Berlin.

Les intervenants sont : 

Alya Aglan. La singularité des résistances chrétiennes dans l'Europe occupée. Alya Algan, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale, Les chrétiens constituent une composante essentielle des résistances européennes pendant la Seconde Guerre mondiale. Réaction d'abord spirituelle contre la barbarie et le paganisme des Nazis, la résistance des chrétiens investit tous les modes d'action et de réflexion disponibles. 

Limore Yagil. L'attitude des évêques en France et le sauvetage des juifs  1940-1944. Limore Yagil est spécialiste de l'histoire politique, et culturelle de la France pendant les années 1940-1944 et surtout du sauvetage des Juifs Si l'attitude des évêques qui ont riposté publiquement face aux rafles des juifs en été 1942 est connue, celle des autres prélats qui ont œuvré en faveur des juifs dans une totale discrétion, reste totalement méconnue.

  Gilbert Merlio. La résistance chrétienne à Hitler en Allemagne, germaniste, membre du Comité franco-allemand des historiens. Longtemps, l'accent a été mis sur la résistance à Hitler de l'Eglise "confessante" protestante alors que l'Eglise catholique était l'objet de critiques alimentées notamment par l'attitude trop prudente de Pie XII. En fait, des deux côtés, une opposition à Hitler s'est manifestée  dont les grands traits seront rappelés.   La foi chrétienne a souvent été une motivation puissante d'opposition au nazisme, une opposition allant du "refus social" à la résistance, mais toujours courageuse dans un régime totalitaire exigeant de tous un conformisme absolu. 

Etienne Fouilloux. La Résistance du cardinal Eugène Tisserant. Nommé cardinal en 1936, Eugène Tisserant ne quitte guère Rome. A partir de 1943, il devient un point de référence pour la France Libre à Rome, où il diffuse les Cahiers du Témoignage chrétien clandestins. Après l'occupation de la ville par les Allemands, il cache lui-même ou contribue à cacher juifs et opposants au nazi-fascisme.

Michel Fourcade. Jacques Maritain, "théoricien" de la résistance chrétienne et de la résistance en tant que chrétien. Michel Fourcade est  spécialiste de Maritain. Il interviendra aux Rencontres résistance de l'esprit - Esprit de résistance, Annecy, 23-27 novembre 2011.