Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

Les rseaux de renseignements Franco-polonais 1940-1944


Jean Mdrala
Paris, Edition lHarmattan, 2005, 412 pages

Jean Mdrala vient de signer aux ditions l'Harmattan un livre : sur "  Les Rseaux de renseignements franco-polonais 1940-1944  ". Cet ouvrage, qui est le fruit d'un long travail de documentation, est aussi un hommage l'action des Polonais et des Franais qui rsistrent " ds la toute premire heure ", crivant une page de l'histoire de la Rsistance aujourd'hui mconnue, pour ne pas dire oublie.

En octobre 1939, la France accueille le gouvernement polonais en exil du gnral Sikorski dont les troupes combattront hroquement durant la brve campagne de mai-juin 1940. A la signature de l'armistice, le Gouvernement polonais refuse de dposer les armes et romps avec la France du Marchal Ptain et se rfugie Londres pour y continuer la lutte, devenant alors le premier alli de l'Angleterre contre l'Allemagne nazie. Ds juillet-aot 1940, des officiers polonais rests en France commencent organiser partir de Toulouse un rseau de renseignements qui sera l'un des premiers fonctionner, transmettant aux Anglais des informations sur le plan de bataille en France des armes allemandes qui prparent l'invasion de l'Angleterre, la premire liaison radio vers la Grande Bretagne est tablie le 22 aot 1940. Trs vite aid, par l'arrive en France d'officiers polonais envoys par Londres, puis rejoint par des Franais " pousss par leur devoir moral " le rseau se structure avec pour objectif de couvrir la zone libre puis la zone occupe. Des contacts sont nous, tout d'abord, avec l'quipe du colonel Rivet qui s'emploie relancer clandestinement l'activit du S.R. franais. Le 24 fvrier 1941 le gouvernement polonais reconnat officiellement la France Libre, cette date la coopration est dj effective entre les rseaux polonais et les rseaux de la France libre, ceux du colonel Rmy par exemple ou des mouvements de rsistance celui en particulier de Frenay " Combat ". Comme la plupart des organisations de renseignements ou des mouvements de rsistance, le rseau polonais " F 2 " et sa nbuleuse (six rseaux lui taient associs) connatront les vicissitudes du combat de l'ombre, avec son cortge de sacrifices, d'arrestations et de trahisons comme celle de Mathile Carr " La Chatte " qui fut l'origine des dboires du rseau dbut 1942. Plusieurs futurs Compagnons de la Libration travaillrent avec ce rseau comme Henri Gorce-Franklin et bien sr l'amiral Trolley de Prvaux " Vox ", dont sa fille Yung de Prvaux dans un livre mouvant, " Un amour dans la tempte ", aux ditions du Flin, a racont le parcours. A la lecture du livre, trs dense, de Jean Mdrala, on mesure la fois la dtermination et le savoir faire des femmes et des hommes de ce rseau, leur parfaite matrise des moyens de transmission radio, qui fut l'origine de leur succs, ainsi que de leur logistique comme ces " felouques " qui assuraient une liaison maritime clandestine entre la cte mditerranenne et Gibraltar, liaisons qui permirent d'acheminer de nombreux rsistants franais comme Frenay, d'Astier, Gilberte Brossolette et ses enfants, Jean Moulin, Fourcaud, et beaucoup d'autres. Ds aot 1941 les polonais implantent un rseau de renseignements en Afrique du Nord, multipliant les contacts avec les Franais militaires et civils qui s'impliquent dans la lutte clandestine avec les Allis en vue de leur dbarquement en novembre 1942. Aprs cette date les missions du rseau seront rorientes vers la reconqute de l'le de Beaut et de l'Italie. Un rseau sera galement implant en Suisse, en Belgique et en Italie. L'auteur voque le travail que ralisa " l'Equipe 300 " du lieutenant-colonel Langer du service du chiffre polonais et du commandant Bertrand, son homologue au chiffre franais. Si connaissait dj la part importante prise par les officiers et mathmaticiens polonais dans le percement du " secret d'Enigma ", cet appareil qui servait coder tous les messages radio de l'arme allemande, on sait, sans doute moins, qu'aprs juin 1940, une quipe de dcrypteurs polonais camoufle, dans un chteau rquisitionn dans le Gard avec l'aval des Services Spciaux franais, continua jusqu'en novembre 1942 couter et dcoder les messages de l'arme allemande. Les messages un fois dcods taient envoys directement Londres, y compris ceux qui concernaient le Front de l'Est. A la Libration, les rseaux Polonais seront homologus au titre des Forces Franaises Combattantes sous l'appellation de " Rseau F 2 " ; ils comptaient en peu plus de 2 600 combattants dont 12% de polonais, les femmes reprsentaient 23% des effectifs.

Il faut remercier Jean Mdrala d'avoir fait revivre de manire aussi prcise, l'histoire de l'un des tous premiers et du plus important service de renseignements organis en France dans lequel se sont retrouvs des Franais et des Polonais unis dans un mme combat pour la Libert.

Jean Novosseloff

Fondation de la Rsistance . Droits rservs