Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

Itinraire d'un mhariste. De la Mauritanie l'Afrique Franaise Libre


Ren Gnin
Saint-Maur-des-Fosss, Edition Sepia, 2004, 379 pages

Les correspondances et journaux personnels des Franais libres sont trop rares pour qu'on ne salue pas cette remarquable dition des lettres sa famille et ses proches du premier officier suprieur rallier l'Afrique franaise libre depuis la mtropole en 1940, tu pendant la guerre de Syrie, compagnon de la Libration. Outre des notes et des documents biographiques trs utiles, la fille du colonel Gnin  a voulu en effet clairer avec un souci de distanciation exemplaire le comportement et la mentalit de son pre en tant que mhariste, puis que " dissident " de 1940, et enfin en tant qu'officier franais libre. Pour ce faire, elle a inclus des entretiens avec une ethnologue (Sophie Caratini), des historiens (Rene Bdarida et Alfred Grosser) et un ancien FFL (Pierre Messmer). 

Multiplier les points de vue permet ainsi de toucher l'volution d'un homme. Avant guerre, la lutte contre des Maures qu'il ne comprend pas ne rassasie pas son envie de se battre. Mais bien plus que cette frustration, c'est sa facult d'analyse personnelle peu commune, dveloppe sans doute durant ces annes de solitude en Mauritanie, qui l'amnent rompre en 40 avec l'attitude de son milieu conservateur. Cinq jours avant l'appel du 18 juin, il nonce dans une lettre sa femme des motifs remarquablement similaires ceux employs par de Gaulle pour refuser toute capitulation.

Convaincu ds l'automne 1940 que " le boche viole chaque jour, en ricanant, les conditions d'armistice ", il quitte la mtropole pour l'Afrique o, aprs un priple travers le Sahara et l'AOF, il passe au Nigeria britannique et arrive en janvier 1941 Brazzaville. Il y prononce aussitt une confrence o il fustige la collaboration prne par Vichy  (" c'est la collaboration du beefsteak et du consommateur "). Engag en Erythre, puis en Syrie, il est tu le 17 juin 1941. Selon Pierre Messmer, il aurait sans doute reu le commandement d'une des deux brigades FFL formes aprs la campagne. 

                                                                                                                                      Bruno Leroux