Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page
Accès aux rubriques :

Honor D'ESTIENNE D'ORVES


(rseau Nemrod, FNFL*)
1901-1941
Honor d'Estienne d'Orves,  Londres  l'automne 1940.
(Photographie extraite de  Montety (Etienne de), Honor d'Estienne d'Orves. Un hros franais, Perrin, 2001, DR)
Honor d'Estienne d'Orves, Londres l'automne 1940.
(Photographie extraite de Montety (Etienne de), Honor d'Estienne d'Orves. Un hros franais, Perrin, 2001, DR)


Erig en hros de la Rsistance franaise aux lendemains de son excution, le 29 aot 1941, Honor d'Estienne d'Orves est n en 1901 Verrires dans une famille aristocratique provenale de tradition catholique, et dont plusieurs membres ont servi dans la " Royale ".

Elve de Polytechnique, il frquente quelque temps Antoine de Saint-Exupry, dans le cercle d'amis de sa cousine, Louise de Vilmorin. En 1921 il choisit d'entrer l'Ecole navale et accomplit son instruction maritime comme enseigne de vaisseau de 2 classe sur la Jeanne d'Arc, bord duquel il parcourt et dcouvre le monde.

Dans les annes trente, de retour sur la terre ferme, Honor d'Estienne d'Orves, tout en prparant le concours d'entre l'Ecole de guerre navale, participe aux " Equipes sociales ", groupe de rflexions confessionnel catholique engag dans la vie sociale. Mari en 1929 Eliane de Lorgeril, il est, en 1939, pre de quatre enfants. Lorsque la Seconde Guerre mondiale clate, d'Estienne d'Orves est affect Toulon, puis il part sur le croiseur Duquesne bas Alexandrie, dans l'escadre de l'amiral Godfroy. C'est l qu'il apprend la dfaite et la signature de l'armistice ; refusant l'un et l'autre il dcide de quitter son escadre et rejoint en septembre 1940 le gnral de Gaulle, Londres. Il est nomm chef du 2 Bureau [organisme charg du renseignement] de l'Etat-major de la France Libre et obtient le grade de capitaine de corvette dans les Forces Navales de la France Libre (FNFL). Impatient d'agir en France mme, " Chteauvieux " (son nom dans la clandestinit) quitte l'Angleterre et dbarque clandestinement sur les ctes bretonnes le 22 dcembre 1940. Avec deux compagnons, Yan Doornik et Maurice Barlier, il met sur pied un des premiers rseaux de renseignement en France, le rseau " Nemrod ". Honor d'Estienne d'Orves, hberg par un couple de Nantais, les Clment, parcourt alors la Bretagne et se rend plusieurs fois Paris afin d'organiser son rseau et de recruter des volontaires. Trahi et dnonc par son radio, il est arrt le 21 janvier 1941 Nantes par la Gestapo avec d'autres membres du rseau Nemrod, qui est rapidement dmantel. D'abord transfr avec quelques-uns de ses camarades Berlin, il est finalement renvoy en France et incarcr la prison du Cherche-Midi puis Fresnes ; pour briser l'isolement et soutenir l'espoir de ses compagnons de captivit, il y organise clandestinement des discussions de cellule cellule. Il rdige galement des cahiers et envoie sa famille de nombreuses lettres travers lesquelles transparaissent sa foi et ses sentiments religieux, son optimisme aussi. La veille de sa mort, il crit sa soeur :

"Maintenant, je vais dormir un peu. Demain matin nous aurons la messe. Que personne ne songe me venger. Je ne dsire que la paix dans la grandeur retrouve de la France. Dites bien tous que je meurs pour elle, pour sa libert entire, et que j'espre que mon sacrifice lui servira. Je vous embrasse tous avec mon infinie tendresse. Honor "

Il s'entretient rgulirement avec l'aumnier de la prison, l'abb Franz Stock, qui apporte Honor d'Estienne d'Orves ainsi qu' ses camarades Yan Doornick et Maurice Barlier, un soutien spirituel.

Le 13 mai 1941 s'ouvre le procs du rseau Nemrod devant la Cour martiale allemande de Paris ; d'Estienne d'Orves, prenant sur lui l'entire responsabilit des faits, cherche disculper ses compagnons. Aprs plusieurs jours de dbats, Honor d'Estienne d'Orves, accus d'espionnage, est condamn mort ainsi que Maurice Barlier, Yan Doornick et les Clment. Transfr la prison de Fresnes, la suite des attentats communistes de l't 1941, et en dpit des dmarches entreprises Berlin pour obtenir une grce, les condamns sont excuts au Mont-Valrien le 29 aot 1941, l'aube. Aux lendemains de l'excution, l'affiche allemande appose sur les murs de Paris faisant tat de la condamnation de d'Estienne d'Orves ctoie celle annonant l'excution de cinq communistes. Quelques-unes de ces affiches sont fleuries, et l'hommage ainsi rendu inspirera Louis Aragon son clbre pome " La Rose et le Rsda ", ddi aussi Gabriel Pri et Guy Mquet. Nomm Compagnon de la Libration, Honor d'Estienne d'Orves est inhum Verrires.

Bibliographie

MONTETY (Etienne de), Honor d'Estienne d'Orves. Un hros franais, Perrin, 2001, 337 pages.
HONORE D'ESTIENNE D'ORVES (Rose et Philippe), Honor d'Estienne d'Orves. Pionnier de la Rsistance, Ed. France-Empire, 1985, 2001, 284 pages.

Site Internet

Sur le site du Muse de l'Ordre de la Libration.
http://www.ordredelaliberation.fr/fr_compagnon/325.html


Fondation de la Rsistance, tous droits rservs