Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

Honor d'Estienne d'Orves. Un hros franais


Etienne de Montety
Paris, Edition Perrin, 2001, 337 pages

C'est un trs beau rcit que celui qu'Etienne de Montety a crit pour nous raconter, nous conter la vie d'Honor d'Estienne d'Orves : un hros franais, un hros de lgende. Parmi tous les qualificatifs dont il fut honor par ses compagnons ou ses ennemis, puis par son biographe, retenons celui de "chevalier".

Il en avait le panache, le courage physique, la droiture et la loyaut. L'une des premires valeurs et, sans doute, pour lui la plus haute laquelle il tait attach, tait son amour de la patrie.

Etonnant le parcours de ce "gentilhomme bourgeois" n dans une famille marque par le service des armes, en particulier celui de la "Royale". Sa famille appartenait cette droite sociale et humaniste de l'entre-deux-guerres qui, avec des "quipes sociales" patronnes par quelques intellectuels, entretenait un dialogue,"recevant et donnant" aux ouvriers et aux paysans.

Avant la guerre, son parcours croisera un moment celui de Saint-Exupry et de Louise de Vilmorin dont il tait le cousin.

A partir de juin 1940, refusant la dfaite, son chemin croisera alors, dans l'escadre de l'amiral Geoffroy rfugie dans la rade d'Alexandrie, celui de "tous ces hommes partis de rien", les Barberot, Patou, Auboyneau, Burin des Rosiers, pour ne citer que les marins, et aussi celui de cet amiral si peu conformiste et futur fusill que fut Jacques Trolley de Prvaux.

A Londres, qu'il rejoint fin septembre 40, il assistera au dbut de la France Libre, aux premires rivalits entre le gnral de Gaulle et l'amiral Muselier, entre les "free-french" dmunis de tout et les Anglais. Sa soif d'action l'amena quitter les rives de la Tamise pour la France occupe et monter l'un des premiers rseaux en France occupe : le rseau Nemrod.

Dbarqu sur les ctes bretonnes, c'est dans ce pays breton qu'il aimait tant, qu'il parcourt, organisant le rseau, recrutant et animant les hommes et les femmes. A Paris o les premiers rseaux naissent, il va rencontrer quelques-uns de celles et ceux qui ont dit "non", Germaine Tillion, Max Heilbronn, Letourneau, etc.

C'est en janvier 1941, Nantes, que "Chteauvieux" - son nom dans la clandestinit - est arrt. Trahi par son radio, Alsacien, qui livrera aux Allemands l'ensemble des membres du rseau Nemrod.
Dans la prison du Cherche-Midi, son courage et sa rectitude impressionneront ses bourreaux. Dans l'attente de son excution il se rfugiera dans la foi qu'il partage avec son pouse qui il laissera, ainsi qu' ses enfants, des crits d'une profonde spirituali.

"Dlicieux et plein de courage et d'abngation, mais trop confiant pour faire un agent secret", disait de lui Passy. C'est ce que comfirme implicitement le colonel allemand de l'Abwehr qui, aprs son arrestation lui dit : "l'espionnage exige beaucoup de duplicit, commandant, vous n'tiez pas fait pour ce sale travail. Vous tes trop loyal: un vrai marin..."

Pour la Rsistance naissante d'octobre 1941, cette figure de lgende, allie aux premiers combats mens par les communistes, Guy Mquet, Gabriel Pri, inspirera Aragon l'un de ses plus beaux pomes : "La rose et le rsda" : Celui qui croyait au ciel... Celui qui n'y croyait pas..."

Jean Novosseloff
Secrtaire Gnral-adjoint de l'association " Mmoire et Espoirs de la Rsistance "

Fondation de la Rsistance
Tous droits rservs