Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

Hommes 40 Chevaux 8 La guerre sans uniforme .


Andr Fournier
Paris , Edition de l'Odon , 2007, 201 pages

Andr Fournier vient de publier aux Editions de l'Odon un livre de souvenirs, dans une premire partie il y raconte la quotidiennet de sa vie dans la Rsistance et dans la deuxime partie, son parcours dans l'effroyable univers concentrationnaire. Vingt ans, tudiant en mdecine Paris en mai 1940, il ne peut pas croire au malheur qui vient de s'abattre sur la capitale dans laquelle, quelques semaines plus tard  les Allemands entreront. Pour le jeune carabin, seul Paris, l'Exode de juin 40 se traduit par un voyage harassant de 13 jours, vers Toulouse, o se mlange la solidarit rencontre avec trop souvent la pagaille des uns ajoute  la lchet des autres. Exil dans la ville rose,  aprs quelques " bouffes de fiert " grce la voix venue de Londres et des amitis retrouves, il passe huit mois mobilis dans les Chantiers de Jeunesse dont il ressort indign avec une seule ide en tte : lutter contre l'apathie ambiante et rejoindre la Rsistance. De retour Paris, Andr Fournier rencontre  Philippe Viannay et commence diffuser  Dfense de la France.  Avec Louis Pascano, dont la mre abrita un temps l'une des machines imprimer ce journal, il rejoint le mouvement de Lecompte-Boinet : " Ceux de la Rsistance ", au sein duquel, dans l'Oise ils montent  un rseau de renseignement et d'action " Libre Patrie ", qui sera ensuite fdr Turma-Vengeance. Trs vite le rseau se structure,  le groupe constitu fait ses preuves et tisse peu peu " une toile autour des troupes et des services allemands tous les niveaux pour renseigner les Allis ". Le 14 octobre 1943 Andr Fournier dnonc est arrt,  interrog et tortur par la Gestapo puis  transfr au camp de Royallieu o le 27 janvier 1944 dans les clbres et sordides wagons " HOMMES 40 - CHEVAUX 8 ", il part pour un  terrible et puisant voyage vers l'indicible.

Commence alors, pour Andr Fournier, un long parcours, de seize mois, dans l'enfer de Buchenwald, de Natzweiller et de Dachau. Le quotidien de ce parcours  s'appelle " le block ", " le Kapo ", " le Revier ", les appels interminables le matin avant le jour et  le soir la nuit tombe, par tous les temps, " habill d'oripeaux minables, chauss de claquettes aux semelles de bois ". Dans ce bagne o toutes les valeurs sont renverses, le quotidien c'est aussi l'puisement, la faim, la soif, ......parfois la fraternit, et aussi avec  le rve de ceux qu'on a aims et de ce qu'on aime ....  " Affect un temps comme infirmier au " Revier " o il rencontrera gnral Frre " mouvant de dignit ",  le contact avec les malades les plus infects a raison de sa sant. Devenu mdecin dans un Kommando Neckargerach, c'est avec des moyens drisoires et inadapts qu'il soigne les polonais et les russes qui forment la majorit des dports de ce camp. Le 4 septembre 1944 il franchit  la grille du camp de Dachau o il y est de nouveau affect en tant que mdecin d'un " Block " et luttera contre le plus meurtrier des ennemis : le typhus. Effrayante description qu'il fait de ce camp envahi par cette pidmie dont il survit par miracle et du calvaire qu'il partagea avec les Gnraux  Delestraint et Frre, puis Edmond Michelet, qui furent un temps ses compagnons d'infortune.......et enfin le 28 avril 1945 les Amricains librent le camp.

 

C'est un trs intressant livre - tmoignage qui retrace par les prcisions que l'auteur donne le vcu au quotidien d'un homme qui n'a jamais abdiqu comme Rsistant et qui comme Dport c'est toujours battu grce... "  la petit lumire qui gt dans le corps qui  s'croule".