Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page
Accès aux rubriques :

Glossaire

Lexique de la Rsistance


Anschluss : mot allemand signifiant " rattachement ", il s'agit de l'invasion de l'Autriche par l'Allemagne nazie le 12 mars 1938.

Armistice : Face la dbcle et la dfaite de l'arme franaise, le Marchal Ptain, rcemment nomm prsident du Conseil en remplacement de Paul Reynaud, demande l'Allemagne la signature d'un armistice. Celui-ci est sign le 22 juin 1940 Rethondes (o fut sign celui de 1918). Hitler, tout en permettant la survivance d'un Etat en France, pour empcher la formation l'tranger d'un gouvernement qui continuerait la lutte, impose la France des clauses draconiennes. L'arme franaise est dsarme, la France doit entretenir les troupes allemandes bases sur son territoire, une ligne de dmarcation spare la France en deux zones, l'Alsace et la Moselle sont annexes, enfin les prisonniers de guerre sont maintenus en captivit.

Bureau Central de Renseignement et d'Action (BCRA) : Cr en juillet 1940 par le gnral de Gaulle et confi au capitaine Andr Dewavrin, alias colonel Passy, initialement dnomm Bureau Central de renseignement et d'Action militaire (BCRAM), le BCRA est un service de renseignement de la France libre qui a organis d'importants rseaux dans la France occupe : les rseaux " Brutus ", la " Confrrie Notre-Dame " (CND), " Manipule " sont parmi les plus connus.

Comit Dpartemental de la Libration (CDL) : Prsents dans chaque dpartement, mis en place clandestinement avant la Libration par Francis-Louis Closon, les CDL ont pour rle d'encadrer la prise de pouvoir, l'puration et la transition de la priode de la Libration afin de permettre un retour rapide la lgalit rpublicaine. Ces CDL doivent reprsenter toutes les tendances politiques de la Rsistance, afin d'tablir un quilibre entre les mouvements de Rsistance et les partis politiques traditionnels. Des comits locaux de Libration (CLL) ont galement t crs.

Comit franais de Libration nationale (CFLN) : organisme cr le 3 juin 1943, reconnu par les Allis comme reprsentant l'ensemble des Franais qui combattent contre l'Allemagne. Il a au dpart une double direction, l'une militaire par le gnral Giraud, l'autre plus politique par le gnral de Gaulle. EN juin 1944 il se transforme en Gouvernement provisoire de la Rpublique franaise (GPRF).

Confdration Gnrale du Travail Unitaire (CGTU) : Confdration de syndicats cre en 1921 , par des militants anarcho-syndicalistes et communistes, par scission de la C.G.T. (Confdration Gnrale du Travail). L'influence communiste y domine largement partir de la fin des annes 20. La C.G.T.U. fusionne avec la C.G.T. en 1936.

Conseil National de la Rsistance (CNR) :

Créé le 27 mai 1943 le CNR entérine l'unification de la Résistance intérieure en rassemblant à la fois les principaux mouvements de Résistance (" Combat ", " Franc-Tireur ", " Libération Sud ", " Libération Nord ", le " Front national ", " Ceux de la Résistance ", " Ceux de la Libération " et l'Organisation civile et militaire) et les grandes tendances politiques d'avant-guerre de gauche et de droite, ainsi que deux confédérations syndicales (la CGT et la CFTC). D'abord présidé par Jean Moulin puis, après l'arrestation de ce dernier en juin 1943, par Georges Bidault, les différentes composantes du CNR élaborent un Programme d'Action de la Résistance (15 mars 1944) qui adopte " un plan d'action immédiate contre l'oppresseur et les mesures destinées à instaurer, dès la libération du territoire, un ordre social plus juste. ". 

Forces franaises de l'intrieur (FFI) : Le 1er juin 1944 le CFLN (voir dfinition) regroupe les diverses formations militaires de la Rsistance (Arme Secrte, groupes francs, Francs-Tireurs et Partisans, etc.) en crant les Forces franaises de l'Intrieur. Le gnral Koenig, nomm par les Allis, en dirige l'tat-major Londres. Aprs le dbarquement du 6 juin 1944, les FFI apportent, par leur connaissance du territoire, une aide prcieuse aux soldats allis dans leur progression pour le librer. En septembre 1944 les FFI sont intgres dans l'arme rgulire.

Forces franaises libres (FFL) : formes par de Gaulle au cours de l't 1940, les FFL regroupent d'abord des units rapatries de Dunkerque, de Narvik et de l'arme du Levant, rejointes par quelques soldats et civils (tels les pcheurs de l'le de Sein) de mtropole qui ont russi parvenir jusqu'en Angleterre. Les FFL possdent galement une marine, les Forces navales franaises libres (FNFL) et une aviation, les Forces ariennes franaises libres (FAFL), et sont places sous commandement britannique. Rassemblant la fin de 1943 environ 70000 hommes, les FFL se sont illustres sur diffrents thtres d'oprations, en Afrique (la 1re brigade franaise libre la bataille de Bir Hakeim en Libye, les units du gnral Leclerc Koufra au Tchad) et en Europe (2me Division blinde du gnral Leclerc).

Francs-tireurs et partisans franais (FTPF) : Crs en 1942 par le Parti communiste franais les FTPF regroupent des organisations paramilitaires (organisations spciales, Jeunesses communistes, MOI), et sont placs sous la direction du " Front national " et d'un comit militaire dont Charles Tillon est le commandant en chef. Trs structurs, les FTP sont partisans de la gurilla urbaine et de l'action immdiate. En 1944 les FTP, tout en conservant leur autonomie, sont regroups au sein des FFI.


Sources et bibliographie du glossaire

• MURACCIOLE (Jean-François), Histoire de la Résistance en France, Paris, PUF ("Que sais-je ?"), 1993, 128 pages.
• DURAND (Yves), La France dans la Deuxième Guerre mondiale. 1939-1945, Paris, Armand Colin ("Cursus"), 2001, 192 pages.
• COINTET (Jean-Paul et Michèle) [s. d.], Dictionnaire historique de la France sous l'Occupation, Paris, Tallandier, 2000, 732 pages.
• AZEMA (Jean-Pierre) et BEDARIDA (François), 1938-1948. les années de tourmente de Munich à Prague. Dictionnaire critique, Paris, Flammarion, 1995, 1137 pages.
• AZEMA (Jean-Pierre), De Munich à la Libération. 1938-1944, Paris, Le Seuil (collection "Points-Histoire"), 1979, 412 pages.
• LABORIE (Pierre), Les Français sous Vichy et sous l'Occupation, Toulouse, Editions Milan, 2003.