Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

Il y eut d'abord le chant des oiseaux


Lucien Neuwirth
Paris, Edition Edition du Flin , 2008, 197 pages

Dans la prface du livre qu'il vient d'crire aux ditions du Flin, Lucien Neuwirth, dialogue  avec Simone Veil.  Deux grands " tmoins de ces annes l " qui se vouent amiti et admiration,  chacun leur manire rescap par miracle de l'enfer, deux grands humanistes qui ont travaill avec le succs que l'on sait sur la condition fminine et  lutt pour la vie et le bonheur des familles. Ces quelques mots que Lucien Neuwirth prononce au cours de ce dialogue  rsument la dimension humaine de cet homme : " Ce que je peux vous dire, c'est que je repartirais sur le mme chemin s'il le fallait ". Et quel chemin ! Quelle extraordinaire odysse fut celle de ce grand Franais libre !  Au soir de sa vie, dans cet ouvrage, avec verve,  il nous livre le tmoignage authentique d'un homme qui fit partie pendant quatre annes de " ces  fous magnifiques " : ces hommes qui n'ont pas cd. Septembre 1940 il a 16 ans,  Saint-Etienne c'est sur un  poste de radio bricol qu'il coute un gnral " qui semble intressant ", puis avec quelques amis rejoint le mouvement de Rsistance " Espoir " de Jean Nocher : Voil encore un bel exemple de la prcocit de la  Rsistance dans la France profonde. Grce une jeune coiffeuse il contacte la soeur du gnral de Gaulle, Madame Agns Caillau, qui lui donne la photographie de son frre, qu'il va alors se charger de diffuser dans toute la rgion, afin de donner un visage cette voix venue de Londres. Recherch, arrt,  il ne lui reste plus qu'une seule issue rejoindre : l'Angleterre avec la bndiction de sa chre mre dont il rapporte ces mots : " Tu as raison, j'expliquerai papa... " et son pre dit le soir : "  Il a bien fait ".Le chemin est difficile pour rejoindre Londres, par les Pyrnes l'hiver, par Miranda avec huit mois d'internement, par Gibraltar et la traverse prilleuse du golfe de Gascogne pour enfin rencontrer le gnral de Gaulle et revtir l'uniforme de " ces soldats pas comme les autres " qu'taient  les parachutistes S.A.S. du colonel Bourgoin. Juin 1944, Lucien Neuwirth, fait partie des premiers Franais qui vont participer la Libration de leur pays. Largu par planeur en Bretagne il va former avec deux frres d'armes un commando de trois jeunes intrpides revanchards et mener bord d'une jeep une vritable gurilla motorise au milieu des troupes allemandes en retraite. Au fil des jours et des semaines de l't et de l'automne 1944, travers, les campagnes de France ils partageront  les joies et les douleurs des Franais enfin librs. Nol 45 au milieu des troupes amricaines il est de ceux qui vont faire face dans les Ardennes aux derniers sursauts de III Reich au cours desquels il est bless. A peine convalescent il est volontaire pour participer en avril 1945 l'une des dernires grandes oprations aroportes allies pour librer la Hollande. Au cours d'une patrouille le petit groupe dont il fait partie est fait prisonnier et au mpris des lois de la guerre tran vers une clairire pour tre fusill. Tous les hommes sont abattus sauf Lucien Neuwirth qui ne se retrouve qu'assomm et lgrement bless grce quelques pices de monnaie anglaise ! qui ont miraculeusement arrtes les balles, destines "  le faire basculer dans un autre monde ". Rveill " ...par le chant des oiseaux  et les caresses des flocons de neige... ",  il doit " bon officier Allemand " de rejoindre un camp de prisonniers  d'o il est rapidement librs par les troupes anglaises qui courent  vers la victoire de mai 1945. Il faut lire, le rcit de cette extraordinaire pope crit sur un ton inimitable fait de simplicit, de modestie, rcit dont la force reflte n'en pas douter le parcours de ce grand Monsieur qu'est Lucien Neuwirth. 

Jean Novosseloff