Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

Il n'est pas trop tard...pour parler de rsistance. Souvenirs et tmoignages. Drme, Diois, Vercors. 1940-1945


Jean Abonnenc
Die, Edition imprimerie Cayol, 2004, 384 pages

Le livre de Jean Abonnenc, agent du rseau SOE Jockey puis 21 ans chef d'une compagnie de l'AS dans la Drme, fourmille d'informations prcieuses sur un des dpartements de France o la gurilla pratique par la Rsistance fut la plus intense. 

Fils d'un meunier de Luc-en-Diois, requis pour  le STO en mai 1943, Jean Abonnenc se cache et trouve trs vite le contact avec le rseau de Francis Cammaerts, qui le teste en l'envoyant porter des plis et recueillir des renseignements, avant de lui confier l'organisation du sabotage du pont de la Condamine en octobre 1943.  Toutes les facettes de cette priode apparaissent : la prparation de la Libration avec les parachutages d'armes, la rpression qui monte d'un cran et accrot les risques, obligeant choisir les actions en fonctions des reprsailles possibles sur les civils, la puissance en mme temps d'une rsistance qui se sent suffisamment forte pour mener des oprations d'intimidations l'gard des miliciens.

Puis c'est le tournant du 6 juin 1944, o il reoit l'ordre d'occuper des cols et d'investir des villages, mais comprend rapidement qu'il faut s'adapter la ralit du terrain, refusant par la suite de monter au Vercors. La description de cette gurilla de l't 1944 est prcieuse par la complexit des situations qu'elle dcrit : tout en se battant, il faut organiser le ravitaillement des maquisards, et mme des populations de certains bourgs, se mfier des agents ennemis infiltrs, se coordonner avec les FTP. L'change des renseignements et de matriel avec ceux-ci n'empche pas de graves dissensions avec leurs chefs sur la rpartition des territoires et des hommes. Menac lui-mme de mort en mai 44, Abonnenc apprendra pendant l't l'excution d'un de ses maquisards, considr comme " dserteur " pour tre pass des FTP l'AS. 

Les reprsailles simultanes l'opration contre le Vercors sont terribles et si les parents d'Abonnenc chappent par miracle une descente des Allemands, le moulin et la maison familiale sont incendis. A travers son tmoignage apparat aussi  l'attitude des gendarmes locaux (peu enclins la chasse aux rfractaires, celle des prtres (freins par leur vque, Mgr Pic, dans leur volont d'assister les maquis), mais aussi le poids du lgendaire constitutif de la rsistance : l'argent parachut par les Allis, support rumeurs inpuisable (cf le film Crsus de Giono) fera des Abonnenc la cible des malveillants aprs la Libration, en particulier au moment de la reconstruction du moulin !

Bruno Leroux

N.B: l'ouvrage est disponible chez l'auteur: 75 la Croisette, 06400 Cannes