Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

L'espion de Dieu. La passion de Kurt Gerstein


Pierre Joffroy
Edition Robert Laffont, 2002

C'est une longue enqute que s'est livr Pierre Joffroy pour faire revivre la fascinante et belle histoire d'un brillant ingnieur allemand, Kurt Gerstein, lev dans la plus pure tradition bismarckienne de la vertu, du labeur, de l'obissance et de la discipline, et qui sera le seul membre d'une famille influente et de renom, s'opposer la monte du nazisme et son cortge d'abominations.

C'est le tableau terrible de ces annes de grande folie de l'Allemagne -fin des annes 30- que fait revivre Pierre Joffroy, et qui voient Kurt Gerstein, au pril de sa vie, endurant brimades et douleurs physiques, prcher et dmontrer que Hitler n'est pas un " Herr " comme les autres. Devant la monte des organisations nazies dont les membres " ne sont que des perroquets du Heil " il va s'essayer avec courage et dtermination sauvegarder, un temps, l'autonomie des mouvements de jeunesse protestante.

Pour mieux pntrer ce systme, "il se place dans l'il du cyclone " et va faire acte de volontariat la Waffen S.S. o il y sera incorpor en mars 1941. Malgr son nouveau dguisement, " l'homme qui est l'intrieur est rest le mme " et va pouvoir continuer et approfondir son " travail de sape " contre " l'ordre noir " qui rgne cette date sur la plus grande partie de l'Europe.

Trs vite repr, grce son impressionnant bagage universitaire, il est propuls vers l'tat-major S.S. et affect Berlin dans un laboratoire central. Cette nouvelle position hirarchique va ainsi lui permettre d'tendre son " champ d'action au sabotage du rgime ", qui est devenu sa vritable " passion " : aide de toute nature aux opposants, contacts avec divers rseaux de rsistants en Europe et particulirement en France, o il permettra de nombreux jeunes gens de se drober au S.T.O..

Janvier 1942 confrence de Wannsee, le satanisme sans limite des nazis, dcrte la mise en uvre de "la solution finale ". Consquence : l'institut d'hygine dont Kurt Gerstein la charge, est dsign pour fournir le gaz zyklon qui doit anantir ce que la race des seigneurs considrait comme des " sous-hommes ", qui croyaient partir pour

"..ce Hamel de Pitschepo de chaume se coiffent les toitelets pleut la pluie, neige la neige "

Avec Pierre Joffroy et l'anti-nazi Kurt Gerstein, on rde l " dans les couloirs au parfum de mort de la solution finale". Alors Gerstein solitaire et sans gard pour sa vie, va crier : les vrits qu'il connat, les choses effroyables qu'il a vues, rencontrer le Nonce du pape Berlin, des diplomates sudois et suisses -mais ces cris ne rencontreront que les silences pesants de ceux qui, informs, se taisent et de ceux qui ne le sont pas, n'ont pas envie de l'tre- et se dpenser sans compter dtourner trains et camions qui transportent " la mort ", aider et toujours aider. Arrt par les Franais en Allemagne en avril 45, puis transfr Paris la Prison du Cherche-Midi, dramatique malentendu, personne ne croit l'normit de son tmoignage la suite de quoi il est inculp "de crimes de guerre, assassinat et complicit. ". Le 25 juillet 1945, dans la cellule 23, Kurt Gerstein se suicide " Nu. Misrable. Avili de corps et d'me ".

Il faudra attendre les annes 60 pour que ce tmoin des plus abominables crimes de tous les temps entre, bien discrtement, dans le panthon des rsistants allemands au nazisme. Il faut lire ce livre qui vient d'tre rdit, qui s'il conduit le lecteur " l o Dante n'est pas all ", lui montre surtout le bel exemple d'un solitaire qui s'engagea trs tt contre l'intolrance. Bel exemple aussi d'un homme dont la " passion " fut la rsistance, mena au mpris de sa vie un combat de tous les jours et sans concession contre l'inacceptable. Bel leon de courage de la part d'un homme qui trouva en lui-mme, dans la clairvoyance de sa propre conscience, la force de dire " Non " et la volont de se battre, alors que tant d'autres autour de lui se courbaient ou applaudissaient.

Jean Novosseloff
Secrtaire gnral adjoint de l'association "Mmoire et Espoirs de la Rsistance"

Fondation de la Rsistance
Tous droits rservs