Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

Le cahier rouge du maquis/Lhomme boussole


Gleb/Claude et Jean-Michel SIVIRINE
Artignosc-sur-Verdon, Edition Parole, 2007, 192 pages

Le journal que Gleb Sivirine dit -Vallier dans la Rsistance - a tenu pendant 185 jours, qu'il appelait  le cahier rouge du maquis , vient d'tre publi aux Editions Parole. Cet crit est la relation au quotidien de la vie d'un maquis, command par un chef   respirant la vrit et l'honntet  ;  un portrait tendre et touchant que l'on doit ses enfants complte heureusement ce livre sorti en 2007. Les tmoignages de quelques uns de ses compagnons et l'histoire de ce maquis, rsume et replace dans la cadre de la Rsistance et de la Libration de la Provence, crite par Jean-Marie Guillon, professeur d'histoire contemporaine l'Universit de Provence (Aix-Marseille I) rendent passionnant cet ouvrage.

Gleb Sivirine est n d'une famille de marins en 1910 Odessa le grand port d'Ukraine sur la Mer Noire qu'il quitte avec ses parents,  fuyant la guerre civile pour arriver en France, Marseille, en 1920. Aprs une adolescence trs dure, la mort de son pre ayant laiss sa famille sans ressource,  Patou  - c'est le tendre surnom dont le qualifient ses enfants sera successivement ingnieur, pris de littrature, puis professeur panoui et  rest russe jusqu'au bout . En 1936 il pouse Mireille  un cristal   avec qui il formera un couple indfectible. Aprs avoir particip la campagne des Alpes en 1940, il entre dans un rseau de Rsistance de la France Combattante, puis prendra la tte d'un maquis dans le Haut - Var. Il  terminera la guerre comme officier d'artillerie dans la 1re Division Franaise libre participant aux combats de la poche de Royan, d'Alsace et la bataille de l'Authion au-dessus de Nice.

Ce  Cahier rouge   fut, sans aucun  doute,  pour le Lieutenant Vallier, un refuge, un confident,  un moment de vrai libert  auquel il confiait ses joies et ses angoisses, comme un dialogue permanent avec sa famille dont il tait loign. Ce  Cahier rouge  qui vient d'tre publi,  c'est  la fois son originalit et son intrt, est un journal   deux voix  : celle irremplaable  du tmoin Gleb Sivirine   Vallier   et celle de l'historien Jean-Marie Guillon qui par les annotations contextualise ce maquis dans l'organisation de la Rsistance du Var et plus largement dans cette Rsistance ne   la priphrie  et qui progressivement aidera la libration de la France. Le journal commence en fvrier 1944 et montre dans sa quotidiennet, comment d'un  maquis refuge  son chef en fera   un maquis de combattants   malgr les difficults d'approvisionnement - ce tabac qui n'arrive pas !- les parachutages insuffisants, le manque d'armes et de moyens, la cohabitation des hommes parfois difficiles avec la rpression de l'occupant et de Vichy et  ...cette impression d'inscurit constante, de sensation de bte traque.    Aprs des semaines prouvantes pour son chef et ses hommes, traduites dans une belle criture, les  combattants du maquis Vallier  libreront la  presqu'le de Giens et y recevront la reddition de la garnison allemande avant de poursuivre avec l'Arme B du gnral de Lattre de Tassigny la guerre jusqu'au coeur de l'Allemagne.

Merci Claude et Jean-Michel ses enfants, d'avoir publi ce trs beau tmoignage vivant et raliste, qui claire aujourd'hui le lecteur sur la vie d'un maquis. Merci aussi pour le trs  beau portrait qu'ils font de leur pre, confort par quelques  tmoignages, sur cet homme dont  l'aiguille de sa boussole interne  le dirigea tout au long de sa vie vers les chemins du devoir.

 

Jean Novosseloff