Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page
<< Retour page prcdente

Le Dictionnaire historique de la Résistance

Avertissement au lecteur

Les quelque 235 biographies retenues dans ce dictionnaire ne sauraient constituer un tableau d’honneur, un Who’s Who de la Résistance. Elles ont été choisies pour illustrer la diversité du monde des résistants et des Français libres : diversité des origines, des motivations, des activités, des organisations, des parcours. Chaque biographie est volontairement centrée sur l’itinéraire résistant, retenant principalement de l’avant-guerre ce qui permet d’éclairer l’entrée en résistance et, de l’après-guerre, ce qui semble porter la marque de cet engagement.

Bien entendu, figurent ici les biographies de ceux qui, à des niveaux divers de la hiérarchie, ont exercé des responsabilités telles qu’ils ont infléchi le cours de l’histoire de la Résistance et de la France libre. A ce niveau, les absences de tel ou tel reflètent les lacunes des sources et les limites actuelles de la connaissance historique.
Certaines biographies ont été retenues en raison d’un effet de « notoriété » qu’il était difficile d’ignorer. Nous avons interrogé cette notoriété, et tenté de comprendre le processus qui d’un acteur souvent modeste a fait un héros ou un martyr national, de Malraux le porte parole de l’armée des ombres et de Danielle Casanova la femme martyre communiste.
Enfin, le lecteur trouvera des biographies de capitaines des Forces françaises libres, de responsables locaux de la Résistance ou de résistants « de base ». Ces acteurs n’ont pas été choisis en fonction d’un mérite particulier qui les distinguerait de leurs camarades, mais parce qu’ils étaient représentatifs d’une forme d’action (pilote de chasse), d’un type d’engagement (gendarme résistant) ou d’un niveau de responsabilité (chef de maquis).

Que dans ce dictionnaire les chefs côtoient les hommes de base et les célébrités les inconnus ne relève ni du paradoxe ni de la recherche d’une vaine originalité. C’est le fruit d’une démarche historique qui ne vise qu’à rendre compte des particularités et de la diversité de la « société résistante ».

© Editions Robert Laffont S.A., Paris 2006