Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

La Fondation de la Rsistance sassocie aux hommages Arsne Tchakarian

Actualit, Lun 6 aot 2018

Gilles Pierre Levy, Président, le conseil d’administration et l’équipe de la Fondation de la Résistance s’associent aux hommages rendus à Arsène Tchakarian, à la suite de son décès survenu le 4 août 2018 à l’âge de 101 ans.

Né en décembre 1916 en Turquie d’une famille arménienne, Arsène Tchakarian arrive en France en 1930. Adhérent à la CGT, il y fait la connaissance, vers 1936, de Missak Manouchian alors secrétaire de l'Union populaire arménienne. D’abord responsable de la section arménienne de la MOI, puis intégré dans les FTP-MOI en février 1943, Manouchian est affecté au premier détachement. C’est alors qu’il recontacte Arsène Tchakarian et lui propose de le rejoindre au sein des FTP-MOI. Ce dernier accepte sans hésiter. Le 17 mars 1943, Tchakarian, Manouchian et Marcel Rayman participent ensemble à leur première action armée en jetant une grenade sur un détachement allemand à Levallois-Perret. A partir de cette date, les actions vont se multiplier.

Le 16 novembre 1943, Manouchian et nombre de ses camarades sont arrêtés au cours d'un vaste coup de filet à l'issue des longues et patientes filatures des policiers français de la 2e Brigade spéciale de la Préfecture de police de Paris. Echappant à cette vague d’arrestations, Arsène Tchakarian rejoint le maquis du Loiret et participe notamment à la libération de Montargis.

Devenu historien, membre de la Commission des Fusillés du Mont-Valérien et chargé de recherches auprès du ministère de la Défense, Arsène Tchakarian était président d’honneur de l’Association nationale des volontaires, anciens combattants et résistants arméniens. Il était commandeur de la Légion d’honneur et titulaire de plusieurs autres décorations.