Rechercher dans le site :
ActualitsLettre d'informationContactPlan du siteSummaryMarquer cette page

 

"1940 , anne de tous les dangers"


Lieu : Mmorial du Marchal Leclerc de Hauteclocque etde la Libration de Paris - Muse Jean Moulin (ville de Paris )
Date : Du 3 octobre 2000 au 22 juillet 2001

Exposition ralise par le Mmorial Leclerc-Muse Jean Moulin (Ville de Paris)

1) Contenu

L'exposition retrace grands traits la campagne de mai-juin 1940, en mettant l'accent sur les combats hroques mconnus et l'importance des pertes. L'histoire n'a retenu le plus souvent que la dbcle des troupes franaises. L'instabilit gouvernementale qui rgnait alors, l'accumulation d'erreurs stratgiques et la carence en chars et avions auraient prcipit la dbandade des combattants franais qui attendaient l'ennemi sur la ligne Maginot. Pourtant les franais se sont bien battus. Alors qu'il n'y a quasiment pas de photos de combat, les images de l'arme franaise se prparant l'engagement ont t prfres aux photos habituelles d'afflux de rfugis et de soldats sur les routes qui ne restituent pas la duret des combats.

L'exposition met aussi l'accent sur ces destins, individuels et collectifs qui ont connu un tournant dcisif l'issue du dsastre de juin 1940.

Les appels du gnral De Gaulle (18, 19, 22 juin) la poursuite du combat incitent civils et militaires rallier la France libre Londres, non sans difficult car le gouvernement de Vichy les exclut de la communaut nationale et les poursuit : l'exposition prsente le texte (prt par le Muse de l'Ordre de la Libration) de l'ordonnance du tribunal militaire de Clermont-Ferrant condamnant le Gnral de Gaulle. Ce sont pour le rgime des "Dissidents".

Des territoires et colonies se rallient la France libre sous l'gide de Flix Ebou, Leclerc, de Larminat, Catroux, confortant l'autorit du Gnral de Gaulle. A la fin de l'anne 1940, il peut partir des territoires rallis, reprendre l'initiative aux cts de l'Angleterre qui a montr qu'elle pouvait rsister, seule, face l'Allemagne. Des Franais libres ont t parachuts en France occupe pour des missions de rsistance. Ces parcours parallles se rejoindront ultrieurement au sein de la France combattante en juillet 1942.

Trs vite, des Franais de France en partie occupe, refusent de  se rsigner : Jean Moulin, Edmond Michelet, les Gnraux Cochet et Delestraint. La premire forme de rsistance a t la propagande comme le montrent les brochures et les feuilles clandestines Conseils l'occup ( juillet 1940) qui se multiplient partir de l'automne. Les rsistants de l'intrieur mettent plus de temps s'organiser et subissent l'humiliation de l'occupation et de la rpression. Les premiers noyaux se forment partir de l'automne, le groupe du Muse de L'homme, spcifiquement parisien, Dernire Colonne, Libert, le Mouvement de Libration nationale en zone sud qui donneront ultrieurement  en 1941 naissance respectivement Libration Sud et Combat.  Le "Manifeste des douze" marque la naissance de la rsistance syndicaliste. Les rseaux se constituent :  la Confrrie Notre-Dame, St-Jacques, Fourcaud... D'autres plus anonymes ont sabot lignes lectriques et tlphoniques au pril de leur vie; en tmoignent ces avis d'excutions allemands et en franais qui attestent la prcocit des combats.

Ceux qui ont choisi de lutter se rfrent pour les uns l'engagement du gnral de Gaulle, pour les autres une raction quasi spontane contre l'occupation allemande et le nouveau gouvernement. Les rsistants prsentent une grande diversit d'origines, sociales, politiques, intellectuelle, spirituelle. Ces actions se droulent dans un contexte rendu difficile par l'occupant en zone Nord et le gouvernement de Vichy en zone sud qui impose la Rvolution Nationale.

Cette exposition ne prtend pas l'exhaustivit mais elle veut montrer que cette rsistance initiale, avec ses premires preuves et ses premiers sacrifices, apporte un espoir perdu et un dbut de traumatisme de cette campagne perdue.

Photos, cartes, objets, uniformes, affiches, tracts journaux, traduisent ce qu'a t cette anne 1940, anne de tous les destins.

2) Renseignements utiles

dates : du 3 octobre 2000 au 22 juillet 2001

acces : 23 alle de la 2e DB, Jardin Atlantique (au-dessus de la gare Montparnasse), 75015 Paris

horaires : tous les jours sauf le lundi et les jours fris de 10h 17h40

contact : tl. 01 40 64 39 44